Dior Golden Shock (Christmas 2014)

6:13 PM



Noël 2014, Dior imagine une expérience chromatique d’un nouveau genre.



Les couleurs pures et l’or iconique de la Maison s’entrechoquent. Au contact d’effets métal précieux, les pigments révèlent une brillance absolue. Le teint, les yeux, les lèvres et les ongles s’allument, palpitent.
Pour la première fois, Dior révèle l’effet « vibrato » sur la peau : le choc entre les couleurs pures et leur double teinté de reflets dorés. Les tonalités or subliment l’éclat des rouges, des roses, des bruns… De ce contraste glamour, affleure une énergie inédite. Radicale.


Le vibrato couture des lèvres

Au coeur de la collection Noël 2014, Dior dévoile un lipstick bicolore : une prouesse technique au service de la signature couture.
Coulés dans le raisin de Diorific Golden Shock, deux effets : une couleur pure, mate, et son hologramme comme infusé d'or. Rouge carmin, rose candy, corail ou bourgogne vibrent d’un twist gold. Le sourire s’illumine, à son maximum.



Six duos de teintes, trois résultats maquillage :

- Couture: superposer les deux faces (la couleur pure d’abord, la couleur nacrée ensuite).
- Plump: repulper par effet d’optique le coeur des lèvres avec la face nacrée du lipstick.
- Vibrato: appliquer la couleur pure sur une lèvre, la couleur nacrée sur l’autre lèvre.

Deux teintes de Dior Addict Gloss en édition limitée complètent le look Golden Shock : or minéral et rosy gold.


Le vibrato couture des ongles

C’est un sortilège plutôt qu’un topcoat : en un seul passage, Diorific Golden Shock électrise la manucure. Ses délicates feuilles « gold » décuplent l’élégance du rouge vibrant, du violine intense et du perle délicat, nuances inédites de Diorific Vernis. Un coup d’éclat à adopter au gré des envies, au fil des doigts et sur ongles nus, aussi…


Infusion gold, le teint

Teinte or rose ou jaune, selon les carnations. D’une finesse extrême, la nouvelle poudre compacte Diorific Golden Shock porte en son coeur une rose des vents stylisée évoquant les mosaïques du Château de la Colle Noire, la demeure de villégiature du couturier. Sous la caresse du pinceau, les saillances du visage – tempes, nez, pommettes - resplendissent. La lumière épouse les ombres en une tension exquise.




Un regard multifacettes

Sur les paupières, les couleurs et leur reflet doré se répondent. Tel une signature, l’effet or martelé rejoint le kaléidoscope des fards mats, satinés, iridescents… Deux palettes inédites de 5 Couleurs, la même dualité. Les superpositions intriguent, fascinent.

Gris acier, argent givré, bronze sourd dansent avec les effets platine et or blanc. Une infinité de possibilités. Le regard s’assombrit, en même temps qu’il éblouit.

Prune intense et rose taffetas tissent sur la peau un voile de couleur couture animé de sequins et d’éclat doré. Les textures, les effets font résonner les nuances.

Choc des nacres or sur la peau, encore, avec Diorshow Fusion Mono qui crée sur la paupière, en un passage, un jeu de reliefs digne des maquilleurs backstage.
Fumés ou évanescents, dans la nuit étoilée, les yeux jouent la carte du mystère ardent. Le feu sous la glace, fatal.


Date de lancement: Le 29 Octobre 2014










You Might Also Like

0 comments

Flickr Images

Subscribe